- 1. La qualification du travail et des travailleur.e.s : un enjeu de lutte

ALPES

Devise shadok Einstein

 

1. La qualification du travail et des travailleur.e.s, un enjeu de lutte
Afin de réduire le chômage, la précarité et le travail non qualifié, les gouvernements successifs de la plupart des pays européens misent sur l’accès à des formations certifiantes. Cette approche entérine la confusion entre certification et qualification. L’amalgame semble indépassable : les conséquences sont visibles tant du côté de la subordination croissante de l’appareil d’éducation / formation aux « besoins » supposément prévisibles des entreprises, que du côté de la naturalisation des hiérarchies sociales fondées en grande partie sur les diplômes. Par quels mécanismes, à la fois idéologiques et institutionnels, ces confusions se reproduisent-elles dans le débat public ? Quels sont les ressorts normatifs des principaux acteurs de la formation continue ? Que nous apportent par contraste les expériences d’organisation démocratique du travail pour penser la « qualification » ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *