- 1. On n’est pas des sardines ! La pénible adaptation de l’architecture aux évolutions sociales

(cliquez droit sur la ligne du cours indiquant sa durée pour télécharger le fichier ou le lire hors site)

La chambre des parents, celle des enfants, salon, cuisine, salle de bain. Les logements sont fabriqués comme si la famille du XIXème siècle déterminait encore la société. Pourtant, le vieillissement, les étudiants, la mobilité professionnelle et géographique, les divorces, ont fait exploser l’uniformité des modes de vie. Tout invite à repenser l’espace de l’intime, les partages choisis, le voisinage, les équipements. Pourquoi chacun une machine à laver ? Pourquoi certains enfants n’ont pas de chambres pour que d’autres puissent en avoir deux ?  Pourquoi à l’heure du commerce électronique, les boîtes aux lettres ne peuvent pas recevoir des colis ? Pourquoi crève-t-on à la fois de solitude et de promiscuité ?

  • Quelles nouvelles formes pour quels besoins, face à quels obstacles : les points de vue d’Olivier Brachet, Vice-Président du Grand Lyon au logement, Alain Vargas, architecte (agence Tectoniques), et Gabriel Sibille, maître d’ouvrage à Est Métropole Habitat.
  • Salle Jean Vilar

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *