Sûreté nucléaire, gestion des risques

  1. Sûreté nucléaire avec Nathalie Moncoffre


 

Sûreté nucléaire avec Nathalie Moncoffre

Sûreté nucléaire document PDF

  1 comment for “Sûreté nucléaire, gestion des risques

  1. BERNARD BARTHUET
    25 janvier 2012 at 17 h 04 min

    Sureté nucléaire, gestion des risques!!!!! En temps réel, un article du Monde de ce jour.
    Pour EDF, les accidents c’est toujours ailleurs et pour les autres! Jusqu’au jour où. Mais on nous assure qu’en France c’est sûr à 1000 %.

    Pouvoir et cointestation: dans le domaine du nucléaire, le pouvoir a toujours raison. Il ne doit pas y avoir de contestations possibles.

    L’ASN épingle EDF sur des fuites à la centrale nucléaire de Civaux
    LEMONDE.FR avec Reuters | 25.01.12 | 14h57

    L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a envoyé un rapport accablant à la direction de la centrale de Civaux (Vienne) après la découverte de fuites de tritium dans la nappe phréatique. Ce rapport, daté du 23 janvier et mis en ligne mercredi 25 janvier sur le site de l’ASN, a été rédigé après l’inspection que l’organisme a diligentée sur place la semaine dernière.
    Il met en évidence « une attention insuffisante aux risques de contamination par le tritium, tant en ce qui concerne l’état de la capacité de rétention, les programmes de surveillance du génie civil, le choix des méthodes de mesures employées par le service de prévention des risques et la formation des agents ».

    FISSURES

    L’ASN indique également qu' »à l’intérieur de la capacité de rétention, des fissures sont présentes dans le béton, dont certaines ont manifestement fait l’objet d’une réparation d’étanchéité à l’aide de mastics ou de gels de silicone ». Les inspecteurs ont également relevé que le revêtement armé n’était pas intègre, présentant notamment des cloques dont certaines sont percées, « révélant la présence de liquide entre le revêtement et le béton qu’il est censé protéger ».

    L’Autorité de sûreté nucléaire demande que des travaux soient effectués dans les plus brefs délais et que les procédures de contrôle, d’information et d’alerte, ainsi que la formation des agents soient révisées.

    EDF avait annoncé que les mesures effectuées dans un puits de contrôle des eaux souterraines situées sous la centrale avaient révélé une concentration de tritium 67 fois supérieure à la valeur attendue pour ce type d’analyse. L’opérateur précisait toutefois que « l’eau de cette nappe phréatique ne fait l’objet d’aucun usage direct, ni pour l’eau potable ni pour les besoins agricoles ».

Comments are closed.