Photo samuel cuisinier-delorme

SAMUEL CUISINIER-DELORME

Samuel CUISINIER-DELORME est l’auteur d’une thèse sur les représentations de la danse dans le théâtre de Shakespeare, préparée sous la direction de Danièle Berton-Charrière à l’Université Blaise Pascal (Clermont-Ferrand), où il enseigne également. Ses recherches portent essentiellement sur l’intersémioticité danse/théâtre à la Renaissance et l’histoire de la danse. Il s’intéresse également au théâtre britannique contemporain, notamment à l’œuvre de Sarah Kane.

Contact : Samuel.CUISINIER-DELORME@univ-bpclermont.fr

Travaux récents :

  • « De la condamnation de la danse : l’exemple de A Treatise of Daunses (anonyme, 1581) et Traité contre les Danses (Jean Boiseul, 1606) » dans Témoigner, de la Renaissance aux Lumières, Danièle Berton-Charrière, dir., cahier du CERHAC n°10, Presses de l’Université Blaise Pascal, 2012.
  • « A rhyme I learn’d even now of one I danced withal » : modalités de transfert du théâtre shakespearien vers la danse. » dans Jean Berton, dir., Le transfert vers le texte théâtral, Coup de Théâtre n°27, publication du RADAC, 2013.
  •  « Témoignage et recyclage : l’iconographie de la danse macabre revisitée par Shakespeare dans King Lear. » (à paraître
  • « L’écriture chorégraphique chez Sarah Kane : un théâtre des corps », in Danièle Berton-Charrière et Jean-Pierre Simard, dir., Création théâtrale. Adaptation, schèmes, traduction, Saint-Étienne, Publications de l’Université de Saint-Étienne, 2007, p. 215-228.
  • « Au delà de la représentation, le discours autour des corps dans « Manque » de Sarah Kane », in Claude Coulon et Florence March, dir., Théâtre anglophone : « de Shakespeare à Sarah Kane ». L’Envers du décor, Editions L’Entretemps, 2008, p. 133-143.
  • « Musicalité et Théâtralité dans The Ballad of Crazy Paola de Arne Sierens et Stephen Greenhorn » in Jean-Pierre Simard, dir., Les rythmes du corps dans l’espace théâtral, Corps écran, Corps corpus, Coup de théâtre n°23, publication du RADAC, 2009, p. 171-182.
  • « Corps réels, corps virtuels : l’abstraction de la danse chez Merce Cunningham » dans Agathe Torti-Alcayaga et Jean-Pierre Simard, dir., Les rythmes du corps dans l’espace spectaculaire et textuel : Arts ouverts, Paris, Le Manuscrit, 2011.