- Crise des valeurs et des conceptions de l’humain à gauche

  1. corcuff_04-06-13


corcuff_04-06-13

  2 comments for “Crise des valeurs et des conceptions de l’humain à gauche

  1. 11 juin 2013 at 11 h 34 min

    Absent de Lyon, j’ai cependant écouté sur le site l’enregistrement du premier cours, avec beaucoup d’intérêt. Cependant, je voudrais exprimer une remarque et une critique.

    Je suis pleinement d’accord avec l’examen des gauches à partir de 6 couples de contraires : capital privé / travail salarié ; capitalisme / démocratie ; capitalisme / individualités et action collective ; croissance / décroissance ; nation / république universelle.

    Ma remarque porte sur la rupture du contrat social issu de la Libération, contrat qui était fondé sur des institutions publiques chargées de la régulation sociale, de l’équité nécessaire aux principes républicains (Liberté, Egalité, Fraternité)
    La généralisation multiforme du partenariat Public-Privé livre la puissance publique et les fonds publics aux intérêts privés. Innombrables filiales cachées dans les paradis financiers, salaires délirants des dirigeants, primes cachées révélées par l’affaire Guéant jusqu’aux primes confortables du plus petit directeur départemental ou directeur d’agence, bannissement des contrôles lors de la diffusion des fonds publics par la fonction publique et par les agences, biens publics bradés, grands chantiers ruineux et inutiles, affaire Tapie, etc. … Il s’agit d’une profonde mutation qui nous éloigne de la république universelle vers une société mafieuse, fracturée en communautarismes vite antagoniques. Le modèle grec montre un réel péril de guerre civile à plus ou moins court terme sous l’action de groupes de tueurs d’extrême-droite moralement, idéologiquement justifiés par la hiérarchie orthodoxe dans un cas, catholique ici.

    Ma critique concerne dans l’examen de la vie de notre société, l’habituel oubli de ce qu’il s’agissait pendant le 19° puis jusqu’en 1962 d’un empire colonial pendant lequel, le capitalisme a puisé des troupes, des ressources minières et alimentaires, a créé sur tous ces territoires des centaines de milliers d’emplois pour les « métro » et de carrières militaires, dont beaucoup très bien payés ainsi que des résidences privilégiées. La surexploitation des peuples colonisés a pu servir à relâcher la tension sociale en métropole. Benjamin Stora décrit très bien la misère noire hors des villes algériennes. Les massacres ont caractérisé les conquêtes et l’écrasement des révoltes de ces peuples sur toute la durée de l’empire.
    L’apparition du néolibéralisme ne doit pas être, à mon avis, séparée de la transformation des empires coloniaux en rapports postcoloniaux plus aléatoires.
    La dynamique en métropole même des trois principes républicains ainsi que de notre démocratie réelle (dont les colonies étaient écartées), a été influencée par la mentalité de blancs dominateurs machistes très visible dans les livres scolaires par exemplejusqu’en 1945 au moins. Aujourd’hui encore l’empreinte de ce passé, les discriminations fort actives, sont exploitées par la droite et par l’extrême-droite.
    La domination coloniale a été pour la gauche un naufrage politique et idéologique.
    Le soutien aux luttes de libération nationale a été à l’origine de l’extrême-gauche et de plusieurs générations d’intellectuels critiques « engagés », à l’origine d’une aspiration à une société supranationale égalitaire ouvrant des espaces aux individualités ainsi qu’à une action collective au-delà des discriminations.

  2. PHILIPPE CORCUFF
    19 juin 2013 at 15 h 54 min

    « La domination coloniale a été pour la gauche un naufrage politique et idéologique.
    Le soutien aux luttes de libération nationale a été à l’origine de l’extrême-gauche et de plusieurs générations d’intellectuels critiques « engagés », à l’origine d’une aspiration à une société supranationale égalitaire ouvrant des espaces aux individualités ainsi qu’à une action collective au-delà des discriminations. »

    Pleinement d’accord avec cette double remarques! Mais cela n’entrait pas dans le périmètre limité de mon intervention.

    Philippe Corcuff

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *