, - 1. Dialoguer avec le temps passé depuis le XXIe siècle

(cliquez droit sur la ligne du cours indiquant sa durée pour télécharger le fichier ou le lire hors site)

Archives municipales de Lyon

Alejandro et Catherine sont tous deux historiens.

Alejandro Perez OlivaresAlejandro est espagnol et travaille sur sa ville d’origine : Madrid, durant les années qui ont suivi la guerre civile et la victoire franquiste (1939). Il s’intéresse notamment aux questions d’espace public, de violence et de contrôle social.

Catherine est française et étudie l’Amérique Centrale dans une perspective comparative (Guatemala, El Salvador, Honduras, Nicaragua et Costa Rica). Elle se penche sur la fabrique des héros et l’invention des nations sur la longue durée (XIXe et XXe siècles).UPL Catherine Lacaze

Des sujets d’étude et des positionnements différents donc, portant sur des acteurs historiques encore vivants ou morts depuis des années voire des siècles, et prenant place dans des espaces plus ou moins proches géographiquement.
Nous proposons ainsi de réfléchir autour du thème des frontières (temporelles, géographiques et sociales) à partir de notre expérience et notre pratique comme historien-ne-s. 

  • La première séance nous permettra d’identifier différents éléments qui nous relient au passé (monuments, noms des rues, édifices…). Plus qu’une conférence, il s’agira d’un atelier où les participants sont invités à réagir autour du matériel audiovisuel proposé.
  • Pour la deuxième séance, nous déambulerons dans les rues du centre-ville de Lyon pour interroger ces « dispositifs », lieux ou objets, de notre quotidien. Quelle distance construisons-nous avec le temps passé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.