- 1. L’hospitalité dans l’antiquité tardive

(cliquez droit sur la ligne du cours indiquant sa durée pour télécharger le fichier ou le lire hors site)

Tnp – salle Laurent Terzieff-

NB les 2 premières séances ont interverti leurs sujets

 

hospitalité antique– Thème : ” L’hospitalité dans l’antiquité tardive ” (séance n°1)-Intervenante :  Claire Fauchon – Maitre de conférence en histoire romaine à l’ École Normale Supérieure de Lyon

Dans l’Antiquité, la notion d’hospitalité peut être entendue dans son sens général de pratique gratuite de réception ou s’incarner dans des conventions particulières d’accueil entre individus et/ou groupes. Qu’elle s’accomplisse dans un cadre privé ou public, l’hospitalité antique implique fréquemment (mais pas nécessairement) reconnaissance et sélection des hôtes et, le cas échéant, réciprocité entre hôtes accueillis et accueillants. Mais qu’advient-il de l’hospitalité au cours de l’Antiquité tardive,  période définie par le passage d’une identité civique à une identité religieuse (P. Veyne) ? Qu’en est-il d’une éventuelle recomposition des discours, des pratiques et des espaces de l’hospitalité à partir du moment où le christianisme devient la religion officielle des Empire romains d’Orient et d’Occident, lorsque l’hospitalité est présentée comme un devoir inconditionnel du chrétien ? Cette conférence examinera l’héritage ou plutôt les héritages « païens » en matière d’hospitalité, avant d’envisager les éventuelles nouveautés introduites par le christianisme. Toutefois, l’évolution, réelle ou apparente, des mentalités s’accompagne-t-elle de réels changements dans les pratiques, ou des contradictions affleurent-elles entre ces exigences nouvelles de la morale chrétienne et le maintien des cadres traditionnels de la société romaine ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.